Séjour ressourcement

Date

Août 13 - 18 2023

APPRIVOISER LE BUFFLE

les profondeurs de l’instant présent
Dat PHAN et Weijia CAMBRELENG

13-18 août 2023 aux Cèdres Bleus (Haute Loire)

Sceau-Esprit

Marchant sur la terre de la réalité,
De belles fleurs s’épanouissent partout.
Seule une profonde pleine conscience brille
Et les trois royaumes sont surpassés.

Dans ce pays
Où la lune éclaire brillamment
L’océan glorieux du Corps du Dharma,
Le Paradis disparaît
Et l’enfer est balayé.

Pourquoi laisser naissance et mort nous lier ?
Nous pouvons voyager librement et joyeusement,
Louant la mélodie de paix
Et jouant la musique de non-naissance
Avec une flûte sans trou,

Retournant chez nous sur le dos du buffle.
La lune se levant au-dessus du portail.

一 GIAC THANH, maître zen vietnamien, 20ème siècle

DESCRIPTIF :

Traditionnellement, les dix images du buffle sont une série de dix poèmes utilisés dans la tradition Zen en Asie, chacun étant, accompagné d’une contemplation en image et une phrase courte. L’ensemble présente et figure les étapes de l’entraînement d’esprit qui conduit à la sérénité, la paix, l’éveil à la pleine conscience dans le quotidien, et l’engagement dans le monde. Poèmes et images décrivent le cheminement d’un bouvier qui cherche un buffle sauvage et qui, l’ayant trouvé, parvient progressivement à le pacifier et à le dresser.

Ce thème du buffle apparaît déjà dans la Pali Canon et la littérature bouddhique des premiers siècles de notre ère, et il se développe en Chine dans l’école Ch’an à partir du 8ème siècle, puis au Vietnam et au Japon. La version le plus célèbre d’apprivoiser du buffle sont celles en dix tableaux, de Kuoan Shiyuan du 12ème siècle.

Ces images et ces vers étaient à l’origine destinés à indiquer notre véritable esprit. Bien qu’éternellement pertinents, ces concepts et idées doivent parfois être adaptés et mis à jour pour qu’ils soient utiles à notre époque moderne.Des idées telles que l’éveil subite et progressif ont été contestées dans le Zen. D’après mon expérience, je ne vois pas de conflit entre eux. Un fruit doit être mûr pour tomber de la branche – c’est un acte soudain qui mûrit grâce aux 4 saisons. Si on l’arrache trop prématurément, elle ne portera jamais de fruits à nourrir pour les êtres.

Ces contemplations du buffle est une contribution à la tradition Zen à la lumière de la pleine conscience, de la concentration et de la vision profonde que Dat a appris de la tradition du Village des Pruniers de ses 2 maîtres, Thich Nhat Hanh et Giac Thanh, et aussi les commentaires originelles traduit par Weijia.

En pratique
(3 jours de noble silence avec 2 séances de qi-gong/jour)

Tarif de repas et hébergement : entre 250 € – 450 € (selon choix de chambre)

Accompte de l’association : 150 €

Tarif d’accomapagnement : 450 € ( early bird avant 15 avril : 400 € )

20% de réduction sur l’intervention pour les personnes en difficultés financières (veuillez nous contacter).

Enseignants

  • Dat PHAN
    Dat PHAN
    contemplatif et auteur

    Ordonné par le Maître zen, Thich Nhat Hanh en 1998, Dat a quitté la robe monastique après son ordination complète. Depuis 2008, son travail a amené la pleine conscience dans différents domaines de la société : l’éducation, les affaires et la santé. Il travaille en étroite collaboration avec des scientifiques, des psychothérapeutes, des médecins, des dirigeants et des enseignants afin de créer un esprit de communauté et de coopération visant à sensibiliser davantage la société. Il est passionné par le partage d’une approche intégrale de la pleine conscience fondée sur la compréhension de soi et les quatre domaines de la psychologie des profondeurs, l’éthique appliquée, les structures sociales/écologie et la non-dualité.

    Il est auteurs de plusieurs livres et éditeur de la maison d’édition Linh Son Littérature.

  • Weijia Cambreleng
    Weijia Cambreleng
    Membre Instructeur de l'ADM, professeur de qigong, taichi et yoga

    Diplômée de l’ESSEC, Weijia Cambreleng a travaillé pendant plus de 15 ans en tant que responsable financier dans de grandes entreprises multinationales. Aujourd’hui, elle enseigne le programme MBSR (Mindfulness Based Stress Réduction) et le qigong aux particuliers, au personnel soignant et aux patients de l’hôpital Saint-Antoine à Paris, et elle propose aussi aux entreprises qui le souhaitent des séances pour cultiver le bien-être, l’harmonie collective et la confiance au sein de leur organisation.

    Née en Chine continentale, Weijia Cambreleng est issue d’une famille d’intellectuels. Durant le “grand bond en avant” et la “révolution culturelle”, ses parents sont exilés en Chine du Nord et condamnés aux travaux forcés pendant plus de 20 ans (de 1957 à 1979). Au début des années 80, son père connaît de graves problèmes de santé en conséquence de ces années difficiles.

    De 1990 à 2001, Weijia Cambreleng vit en France et aux États-Unis. Son parcours professionnel la conduit à rentrer en Chine régulièrement. Étant sur place, elle constate avec étonnement que ses parents sont en meilleure santé et surtout qu’ils rayonnent. Elle apprend alors que son père médite depuis 1986. Son père l’initie alors à cette pratique.

    Passionnée par la méditation et les activités de pleine conscience (calligraphie, qigong , tai-chi et yoga), Weijia Cambreleng saisit l’opportunité de ses expatriations en Chine (de 2001 à 2005, et de 2010 à 2013) pour suivre des cours de méditation et d’activités méditatives auprès des maîtres les plus reconnus (Tian Yingzhang , Cai Guijiang, Shi Yongxin, Zhu Tiancai , Wang Xi’an, Zhang Baozhong,Zhang Fuwang,Chen Bing, Zhu Xiangyi ).

    En 2013, elle prend la décision de se consacrer entièrement à cette passion.

    Weijia Cambreleng se forme alors au programme MBSR avec l’équipe du Center For Mindfulness. Cette formation professionnelle enseigne aux instructeurs à transmettre le programme en assurant son intégrité et sa qualité. Le programme s’étale sur plusieurs années et demande une pratique quotidienne de méditation, de yoga et autres pratiques fondées sur l’attention centrée sur le corps.

    Depuis 2013, elle retourne en Chine au moins deux ou trois fois par an pour suivre des stages de méditation, qigong, tai-chi et calligraphie. Elle fait aussi très régulièrement des retraites en silence en Europe et en Chine.

    En 2018, elle débute une formation de shiatsu au sein de l’École de Shiatsu Thérapeutique à Paris.

0 commentaire