Séjour ressourcement

Date

Juin 22 - 29 2024

L’ESPRIT DU DÉBUTANT*

une retraite silencieuse d’une semaine
DAT PHAN et ERIC SALAUN

Date : du samedi 22 juin 2024 à partir de 14h jusqu’au samedi 29 juin 2024, fin vers 14h

: Cèdres Bleus, Haute Loire

UNE RETRAITE SILENCIEUSE D’UNE SEMAINE POUR ACCUEILLIR LA LUMIÈRE D’ÉTÉ

« Si votre esprit est vide, il est toujours prêt à tout, il est ouvert à tout. Dans l’esprit du débutant, il existe de nombreuses possibilités, mais dans l’esprit de l’expert, il y en a peu. »

SUZUKI ROSHI

* L’esprit du débutant est utilisé dans le bouddhisme zen et dans les arts martiaux. C’est une attitude d’humilité que le pratiquant doit conserver tout au long de sa progression, quel que soit son niveau atteint.

Descriptif :

Pendant cette retraite nous allons expérimenter ce que ça fait d’embrasser ce qui est là sans autre intention que celle de vivre totalement le moment présent. Nous allons nous reconnecter avec La Terre Mère, restaurer ce lien, nous immerger, nous relier, faire corps avec la nature et y trouver ce qu’elle a à nous enseigner. C’est une très belle opportunité pour nous approcher aussi de notre nature profonde, originelle.

Quand nous abandonnons notre vie quotidienne, quand nous abandonnons nos repères et la saisie sur les choses, que se passe-t-il ? Quand j’arrête de vouloir obtenir, de vouloir que les choses se déroulent d’une certaine façon, que se passe-t-il ? Quand je laisse les choses être telles qu’elles sont, que se passe t’il ? Est-ce le vide ? L’ennuie ? La peur ? La plénitude ?

Pendant cette retraite, nous souhaitons vous partager comment une attitude d’ouverture faite d’attention et de curiosité peut profondément changer notre regard sur la vie. Nous découvrirons au travers de pratiques contemplatives et d’enseignements, comment la simplicité, le dépouillement, l’oubli de soi et l’émerveillement peuvent nous guider vers notre nature profonde.

Notre regard crée notre réalité, il nous appartient alors de sortir de notre torpeur et d’ouvrir les yeux et de découvrir enfin ce qui nous entoure avec un regard neuf, un regard d’enfant. La contemplation, le calme, le silence, la marche, la connexion peuvent favoriser un nouveau lien avec le vivant.

Quand je suis authentique, dans la spontanéité, au plus près de moi et de mon enfant intérieur, tout devient fluide, tout devient un jeu. Quand je suis dans la simplicité, quand je ne recherche rien mais que je suis présent et attentif alors beaucoup de choses peuvent se dévoiler, se révéler. Vous découvrirez alors que votre nature est vaste, infinie, bien au-delà de ce petit moi qui nous conditionne.
Un des obstacles au bonheur est de vouloir contrôler la vie, alors que ce n’est pas possible puisqu’elle est en mouvement permanent.

Nous mettre à l’unisson du vivant et redécouvrir le bonheur d’être vivant en lien avec la Terre Mère.


“Ce que nous appelons “je” n’est qu’une porte battante qui s’ouvre lorsque nous inspirons et lorsque nous expirons.”

SUZUKI ROSHI

Cette retraite s’adresse plus particulièrement à des personnes déterminées à approfondir leur pratique, dans une recherche sincère et engagée de recueillement et d’intériorité. Pour ce faire, certaines conditions préalables à la participation à cette retraite s’avèrent nécessaires

  • Les téléphones portables seront déposés et confiés à l’organisation en début de retraite, ce pour toute la durée de la retraite. Le numéro de téléphone des Cèdres Bleus peut être communiqué à vos proches en cas de besoin: 06 66 60 14 23 ; les messages sur répondeur seront consultés quotidiennement.
  • Cette retraite ne s’applique pas aux personnes débutantes sur le chemin de la méditation: il est préférable d’avoir déjà participé à quelques retraites de méditation. 
  • Cette retraite ne s’applique pas aux personnes fragiles psychologiquement: des retraites plus ouvertes aux partages et aux échanges s’y prêtent mieux, sans qu’elles soient exclusivement silencieuses.

” La juste distance consiste à ne nous identifier ni au bonheur ni au malheur, ni aux doutes ni aux certitudes, ni à la souffrance ni au bien-être. Toutes ces informations que nous envoie notre égo sont sans substance, sans réalité.

La pratique de Zazen, c’est se tenir vide de toute opinion, de toute conception, de tout jugement. C’est là que se trouve notre vraie nature, notre vraie appartenance, là que se trouve une vraie liberté et une « joie pure » qui sont au-delà de tous nos états d’âme.

Lorsqu’on trouve cette juste distance vis-à-vis de nos mécanismes mentaux, de nos fonctionnements compulsifs, alors apparaît la sagesse profonde, la sagesse cosmique, qui n’est pas personnelle, qui n’est pas une fabrication de l’égo, qui est non née, non créée, qui nous précède et nous englobe.”

Le Samadhi du miroir précieux
L’Hokyozanmai de Tozan Ryokai (commenté par Luc Boussard)

En pratique

Tarif des repas et de l’hébergement : entre 420€ – 245€ (selon choix de l’hébergement)

  • chambre confort (seule avec salle d’eau privée): 35€/ nuit soit 245€ pour 7 nuits
  • chambre simple (seule avec salle d’eau partagée): 25€/nuit soit 175€ pour 7 nuits
  • chambre partagée (2-3 lits par chambre): 15€/nuit soit 105€ pour 7 nuits
  • camping car: 10€/nuit soit 70€ pour 7 nuits
  • prix des 3 repas/ jour: 25€, soit 175€ pour les 7 jours et 21 repas

Frais d’organisation des Cèdres Bleus : 80€

Tarif pour les enseignements : basé sur la générosité selon votre situation financière (Il est possible de payer en plusieurs fois. )

  • Tarif de soutien : 300€
  • Tarif de base : 250€
  • faible budget : 200€
  • jeune de 18-30 ans : 100€

Programme type

7 h – 8 h 00 : Zazen
8 h 15 – 9 h 15 : Petit déjeuner + temps pour soi, temps pour être
9 h 30 – 10 h 30 : Zazen
11 h – 12 h 00 : Enseignement
12 h 00 – 13 h 00 : Marche méditative
13 h 00 – 14 h 00 : Repas
14 h 00 – 15 h 30 : Repos
15 h 30 – 17 h 00 : Temps de reconnexion avec la Terre Mère
17 h 30 – 19 h 00 : Méditation du travail
(18 h 00 – 19 h 30) : Entretiens
19 h 30 – 20 h 45 : Repas et nettoyage
20 h 45 – 21 h 30 : Pratique du soir

Enseignants

  • Dat PHAN
    Dat PHAN
    contemplatif et auteur

    Ordonné par le Maître zen, Thich Nhat Hanh en 1998, Dat a quitté la robe monastique après son ordination complète. Depuis 2008, son travail a amené la pleine conscience dans différents domaines de la société : l’éducation, les affaires et la santé. Il travaille en étroite collaboration avec des scientifiques, des psychothérapeutes, des médecins, des dirigeants et des enseignants afin de créer un esprit de communauté et de coopération visant à sensibiliser davantage la société.

    Il est passionné par le partage d’une approche intégrale de la pleine conscience fondée sur la compréhension de soi et les quatre domaines de la psychologie des profondeurs, l’éthique appliquée, les structures sociales/écologie et la non-dualité.

    Il est auteur de plusieurs livres et éditeur de la maison d’édition Linh Son Littérature.

  • Eric Salaun
    Eric Salaun
    Instructeur de méditation laïque (MBSR), moine Bouddhiste, sophrologue, instructeur et formateur à Mindfulness Solidaire

    J’ai un parcours professionnel vraiment atypique : après des années dans la publicité et l’édition, je suis devenu cuisinier ! C’était incroyable de pouvoir cuisiner dans des cadres aussi divers qu’insolite : de la Tour Eiffel aux bateaux de croisière de luxe, au sein des grands salon où l’on s’aperçoit en fin de journée qu’on a nourri plus de 1000 personnes… Alors nourrir concrètement les gens c’est bien, mais comment se nourrir sur un plan plus spirituel ? En parallèle de mon activité de cuisinier, j’ai découvert le Zen ! Une véritable révélation : après une séance de zazen, j’ai réalisé que c’était ça en fait que je cherchais depuis des années… et après 15 ans de pratique, je peux dire que cela a profondément changé ma vie. Au fil du temps j’ai été ordonné Moine Zen… mais je souhaitais vraiment aller plus loin, partager et transmettre ces pratiques de méditation et tout ce que j’avais pu découvrir. J’ai alors découvert la Pleine Conscience, me suis formé à la MBSR, et me suis alors consacré entièrement à la transmission de la méditation laïque. Sur mon chemin, j’ai aussi la chance d’œuvrer avec l’association Mindfulness Solidaire pour proposer des programmes basés sur la méditation à des populations qui en sont très éloignées : je transmets ainsi la méditation aussi bien en prison que dans des CHU, des entreprises d’insertion, des centres de soins…. Et bien d’autres lieux atypiques.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Emplacement de l’avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *